Etude sur le développement des SAP à Paris

Publié le par Patrice

maison-de-lemploi-paris.jpgRéalisée par la maison de l'emploi à Paris, l’enjeu de cette étude est de donner à lire aux employeurs et aux demandeurs d’emploi ou créateurs potentiels de structures, un état des lieux des services à la personne à Paris en 2006.

Il s’agit aussi d’anticiper les besoins de recrutement des structures, pour adapter des personnes à la recherche d’un emploi à exercer dans les services à la personne ou bien permettre à des personnes ayant un modeste volume d’heures de travail de le compléter de façon à pouvoir en vivre, et ceci en étroite collaboration avec les structures intéressées par la démarche de la Maison de l’emploi de Paris.

Points importants sur cette étude :

--tude1.jpg

L’analyse des perspectives de développement des structures nous enseigne que les associations sont proportionnellement plus nombreuses que les entreprises à avoir l’intention de développer des services et de recruter, et qu’il s’agit plutôt des structures de 16 ans et plus.
Si 43,6 % des structures nous ayant répondu ont une stratégie de développement de services, cela concerne 44,4 % des associations et 42,7 % des entreprises. 
Par ailleurs, presque autant d’associations et d’entreprises déclarent souhaiter recruter mais cela concerne proportionnellement 70,5 % des associations contre 64,3 % des entreprises.
En outre, si 67,4 % des structures nous ayant répondu déclarent avoir l’intention de recruter, la plupart déclare aussi être « toujours en train de recruter » en raison de la rotation de personnel qu’elles rencontrent et 61 % pensent qu’elles rencontreront des difficultés de recrutement.

Offre de services et perspectives de développement

Services les plus fréquents à Paris

En 2006, 51,6 % des structures de notre fichier proposent 1 à 2 services. Elles citent le plus souvent et ce, quelle que soit leur ancienneté :
• l’entretien de la maison,
• l’assistance aux personnes âgées et autres personnes ayant besoin d’une aide
• la préparation de repas .
Ces services sont donc « stables » dans la fréquence de l’offre au fil du temps. Les structures de 16 ans et plus sont proportionnellement plus nombreuses que les structures naissantes à les proposer.
L’entretien de la maison et l’assistance aux personnes âgées et autres personnes ayant besoin d’une aide sont aussi cités comme les services sur lesquels porte le plus gros chiffre d’affaires. 
Ces deux services pèsent respectivement 18,8 % et 22,1 % des services proposés.

Services que les structures souhaitent développer

L’assistance informatique et internet à domicile et le service Homme/Femme toutes mains ou petit bricolage
font partie des services courants à Paris et que les structures souhaitent développer.
Le service assistance informatique et internet à domicile à Paris s’est développé à compter des années 2003 et 20 % des structures naissantes (0 - 3 ans) le proposent contre à peu près 7 % des structures de 16 ans et plus. C’est un service proposé le plus souvent de façon exclusive par les
structures.
D’après l’étude du CERPHI (septembre 2006) (5), 11 % des Parisiens pourraient avoir besoin de  l’assistance informatique et internet à domicile.
D’après l’analyse des clients Genius (7), au niveau national, les plus de 50 ans sont les plus demandeurs de ce service et Paris arrive en tête des départements, devant celui des Hauts de Seine pour la consommation de ce service.
Le petit bricolage, quant à lui, fait partie des services demandés par des clients de structures.

Services rares à faible perspective de développement

Six services sont rares, quelle que soit l’ancienneté de la structure, et ce ne sont pas des services que les structures souhaitent développer.
• soins et promenades d’animaux domestiques pour des personnes dépendantes,
• soins d’esthétique à domicile pour personnes dépendantes,
• livraison de courses à domicile,
• livraison de repas,
• collecte et livraison de linge repassé,
• service de plate - forme de services dédiés.
On peut se demander si ces services ne correspondent à aucun besoin, si les structures ne trouvent pas la clientèle de ces services, s’il y a un problème de solvabilité, s’ils sont mal connus des consommateurs potentiels, ou s’ils sont satisfaits dans le cadre de l’emploi direct en gré à gré ?

Télécharger la synthèse de l’étude (en 5 pages) : Observation du territoire parisien. Les services à la personne. Septembre 2007 (format pdf : 145 ko)

Télécharger la Présentation de l’étude (format pdf : 115 ko)

Télécharger l’étude complète : Les services à la personne à Paris. Septembre 2007 (format pdf : 381 ko)

Commenter cet article