Un nouveau modèle publicitaire pour les acteurs des services à la personne.

Publié le par Patrice

Dans ce secteur, il me semble que tout semble encore à inventer.

Ces métiers doivent à présent privilégier l’accompagnement, l’écoute, et la proximité plutôt que le grand déballage technologique et marketing. Ils ne pourront de toute façon pas accéder à un positionnement publicitaire sur les mass-médias.

Ces nouvelles sociétés n’auront donc pas besoin d’une visibilité nationale non ciblée à un instant t pour développer leur croissance. Il conviendra en priorité de développer leur image à la couverture géographique de leur activité.

J’imagine dans un futur proche plusieurs sociétés de services qui cohabiteraient sur un seul quartier (ceci sera détaillé dans un très prochain article), à l’image de ce que les commerces de proximité étaient autrefois.
D’autres structures apparaîtront ensuite dans un futur sûrement plus éloigné, tels des  hypermarchés des services, mais nous n’y sommes pas encore.

Il me parait évident qu’un nouveau modèle publicitaire doit être créé pour ces sociétés. Internet peut être le vecteur principal de diffusion, mais beaucoup d’autres supports sont envisageables tant qu’ils adaptent la localisation et la proximité de l’offre dans le ciblage de la campagne.
Osapi entendant bien se positionner exclusivement sur ces nouveaux modèles, je serai plus à même de vous donner ces nombreuses pistes dans les mois qui viennent.

Enfin, il me semble qu’il faudra dores et déjà admettre les nombreux succès dans ce secteur en plein boom, mais aussi et surtout les nombreux échecs.
Proposer des services ne s’improvise pas et à l’image des petits commerçants, la réputation et le professionnalisme de ces enseignes plus que le budget publicitaire feront la différence pour se distinguer de la concurrence.

Commenter cet article