Développement du Speed Networking et des Speed Business Meetings

Publié le par Patrice

Tout d’abord, à quoi correspondent ces termes anglophones ?

Les speed Networking ou  Speed Business Meetings sont à la relation professionnelle ce que les Speed Dating sont à la relation amoureuse.
Il s’agit, dans un temps minimum, de rencontrer un maximum de personnes en partant du principe que plus on communique avec des gens, plus on a de chances de trouver un point d’intérêt commun.

Prenons l’exemple d’un Speed Networking classique organisé par le portail http://www.e-oudinot.com :
Les candidats présents à ces évènements rencontrent chacun une dizaine de chasseurs de tête selon un ballet parfaitement organisé et cadencé par le son d'un gong.
Cette méthode de recrutement a donc l’énorme avantage de permettre un contact direct avec les cabinets de recrutement.

En ce qui me concerne, j’ai découvert les Speed Business Meetings lors du salon des micro-entreprises 2005.
Il ne s’agissait pas cette fois de rencontrer un maximum de recruteurs en un minimum de temps, mais de communiquer avec divers créateurs d’entreprises (en l’occurrence de micro-entreprises).
Le principe était donc de former des groupes alternants toutes les 20 mn (à raison de 2mn par personne et d'une dizaine de participants par groupe).

Le rythme est par conséquent très soutenu l'on en sort complément épuisé !!!
On a le sentiment d’avoir défendu son mémoire de fin d’année devant  un grand jury.

Autant vous dire qu’avant de se lancer dans une telle aventure, il convient de préparer très soigneusement son entrée en scène, ainsi que l’ensemble de sa présentation pour captiver son public.
Une petite simulation avec chronométrage n’est pas à exclure pour assurer un minimum en face d’entrepreneurs provenant d’horizons plus ou moins variés. Ces dirigeants ne connaissent en effet pas forcément votre cœur de métier.

Pour finir, je dirai donc qu’il s’agit là de nouveaux moyens très prometteurs pour entretenir ses réseaux relationnels, quasi indispensables de nos jours.
On y retrouve également la grande faiblesse de ces réseaux, à savoir un égocentrisme exacerbé provoqué par le stress, par la vocation en partie publicitaire et marketing de ces rencontres, et par la volonté de vouloir comme dans toute sélection s’affirmer par rapport aux autres

Commenter cet article