Sites web : les prix flambent

Publié le par Patrice

Suite à l’incroyable croissance du marché publicitaire sur internet (cf les billets dans la catégories "Nouveaux modèles publicitaires"), les sites internet sont de plus en plus courtisés par les gros médias.

Après Rupert Murdoch, Barry Diller et Viacom, c’est à présent au tour de NBC Universal de prendre position pour profiter de ce nouveau marché.

L’époque des acquisitions bon marché de l’après bulle semble révolue.
L’explosion des marchés publicitaires annonce une croissance estimée à + 20% par an en terme de dépenses sur internet pendant les 5 prochaines années.
Dans ce contexte, NBC Universal (détenu à hauteur de 80% par Général Electric et 20 % par Vivendi) vient d’acquérir pour la modique somme de 504 millions d’euros le site iVillage, portail créé en 1995 et dédié aux femmes.
Le contenu de ce portail est dores et déjà entrecoupé de pages publicitaires.
Selon NBC Universal, les 14 millions d’utilisatrices représentent une catégorie socio-professionnelle clé pour tout annonceur.
Cela donne l’occasion de marier les contenus télévisuels avec les nouvelles fonctions interactives (Cf mon billet sur le Mix médias).
Ces entités à vocations communautaires font donc rêver les grands groupes de communication.

Parmi les autres signe de l’envol des prix sur internet en 2005, nous pouvons remarquer l’investissement de 1,3 milliards de dollars de New Corp, le rachat de Myspace, site fréquenté par les adolescents, pour la modique somme de 580 millions de dollars par Ruppert Murdoch.
De son côté Viacom vient d’acquérir Neopeps, orienté juniors, pour 160 millions de dollars.

L’Europe une fois encore en retard :
Sur le vieux continent, la plus grosse opération s’est déroulée en Allemagne. Mobilcom a ainsi racheté sa filiale Freenet 650 millions d’euros en avril.
Mis à part cette actualité, les grosses acquisitions se font encore rares mais nuls doutes qu’elles arriveront dans un avenir proche sur notre continent.

Commenter cet article