Deux visions de l’entreprenariat

Publié le par Patrice

Je vais reprendre aujourd’hui un article que j’ai trouvé très intéressant sur le blog "envie d’entreprendre".
Le rédacteur de ce billet, Pierre-Olivier Carles, voit deux façons bien différentes d’être entrepreneur.
Pour reprendre ses termes, il y a ainsi les créatifs et les constructeurs, .

Les premiers, comme leur nom l’indique, ont sans cesses de nouvelles idées, de nouveau projets, et se lassent tout aussi vite une fois qu'ils sont en place.
On peut considérer que c’est ce type d’entrepreneurs qui invente de nouvelles entreprises, voir de nouveaux métiers.
Pour résumer, ils sont très souvent à l’origine de découvertes de niches économiques et les performances de leur projet, lorsqu’il fonctionne, sont alors exponentielles.
Au bout de quelques années, quand ils commencent à se lasser, ils décident de revendre leur entreprise à un leader de marché plus global.
Malheureusement, ces entrepreneurs sont aussi ceux qui subissent le plus fort taux d’échecs.

A l’antipode des créatifs, nous trouvons les constructeurs, pour reprendre les termes de Pierre-Olivier Carles.
Pour eux, l’entreprise s’envisage sur le long terme, pas question d’imaginer une éventuelle revente, il s’agit ici de construire une entreprise pérenne.
Il va de soit que ces derniers ont un taux de réussite largement supérieure aux premiers.

Enfin,  une différence majeure entre ces entrepreneurs tient dans le fait que les constructeurs n’ont pas du tout peur de se lancer sur un marché déjà très concurrentiel.
Ils étudieront avec beaucoup d’attention ce qui se fait déjà (en gros ce que les créatifs auront initié), et porteront une attention toute particulière à améliorer le concept.

Internet et ses nouveaux métiers est un espace ou il est courant de retrouver ce genre de situation.
Ici la fable du lièvre et de la tortue n’y est que plus réaliste ;)

Et vous, de quelle catégorie d’entrepreneurs vous sentez vous le plus proche ?

Commenter cet article

Jean-Hubert 07/04/2006 15:32

Je me situe du côté des constructeurs, indéniablement. Ca rejoint la discussion que nous avons eu lors de notre rencontre !