Nouveau programme pour le développement des gazelles

Publié le par Patrice

Le ministre des PME, M. Dutreil, semble avoir entendu le message porté par de nombreux dirigeants ou acteurs de l’entreprenariat et annonce la mise en place d’un nouveau plan "croissance PME" destiné à encourager le développement des gazelles.

Comme il a été question dans l’ensemble de ce dossier, notre ministre entend donner plus de poids à nos gazelles françaises.
Ces dernières ayant un potentiel illimité, pour peu qu’elles arrivent à lever des fonds, pour devenir les championnes économiques de demain.

Ce programme de croissance est axé sur 5 points majeurs :

- Financement de la croissance : le gouvernement compte lever deux milliards d'euros sur les marchés financiers pour les investir dans les fonds devant prendre des participations dans des PME pour financer leur développement. Ce programme vise à allouer une plus grande part de l'épargne issue du capital-risque et du capital-développement aux entreprises de croissance.

- Compétitivité et performance : le gouvernement souhaite inciter les PME à protéger leurs innovations et effectuer des demandes de brevets, à faciliter leur accès à l'économie numérique et à des compétences nouvelles (notamment par des bourses attribuées à des étudiants de haut niveau).

- De nouveaux marchés pour les PME : l'objectif est notamment d'accompagner les PME vers les marchés étrangers, le commerce en ligne et les marchés grands comptes.

- Croissance externe et transmission : le ministre veut promouvoir la croissance externe des PME et fluidifier le marché de la transmission d'entreprises.

- "Gazelles" : le gouvernement souhaite développer des réseaux d'investisseurs (business angels) de proximité et faciliter l'essaimage depuis les grandes entreprises.

Dans ce programme, on constate donc que le gouvernement s’entête à investir dans des fonds qui privilégient la maturité à la création d’entreprise mais la reconnaissance de l’utilité des Business Angel est déjà admise.
Espérons que cette mesure sera tout particulièrement étudiée et performante.

Les autres parties de ce programme semblent également intéressantes puisque la transmission d’entreprise sera au cœur de l’actualité dans les années à venir, avec le départ en retraite des baby-boomers et donc de nombreux dirigeants d’entreprises. Entreprises qui sont par ailleurs économiquement viables.
L’ouverture des marchés étrangers, du e-commerce et de la protection des innovations sont également des points essentiels pour l’économie d’aujourd’hui.

Source : http://www.netpme.fr

Commenter cet article