Les renseignements gratuits de Free suspendu car pas assez chers

Publié le par Patrice

De plus en plus fou, Free se voit obligé d’arrêté son service de renseignements téléphoniques gratuit (118.818) à cause d’un de ses concurrents.

La société Allo Bottin (118.007) a ainsi demandé au tribunal de commerce de Paris de suspendre ce service car le prix du 118.818 est ”abusivement bas, inférieur à son coût variable” .
Selon cette société, pratiquer des prix trop bas constitue un acte de concurrence déloyal.
En contactant ce service de renseignements, nous tombons donc sur le message enregistré suivant :
A la veille de la libéralisation du marché des renseignements téléphoniques intervenue le 3 avril 2006, le Groupe Iliad, dans un souci constant d'oeuvrer en vue de faire bénéficier les consommateurs des meilleurs services au meilleur prix a décidé de proposer le seul service de renseignements téléphoniques intégralement gratuit. Moins de deux mois après le lancement de ce service gratuit, une société d'édition d'annuaires exploitant un service de renseignement payant a sollicité judiciairement (le 29 mai) la fermeture de ce service. Nous sommes navrés de pouvoir donner suite à votre appel.”

On croit rêver.
Enfin on comprend mieux pourquoi les opérateurs de téléphonie mobile et autres sociétés privées de renseignements sont accusés d’entente cordiale et pourquoi leurs tarifs restent inchangés et toujours aussi élevés depuis des années…

Précisons également que Free a été condamné à verser 7 000 euros à Allo Botin.

Attention : Free n'ayant pas encore perdu cette bataille juridique, nous pouvons espérer prochainement la réouverture de ce service

Il ne nous reste plus qu'à s’interdire de faire appel à ces services de renseignements surtaxés qui ne pensent qu’à ce faire de l’argent sur notre dos.

Publié dans Coups de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sébastien Cayrolles 04/11/2006 16:22

Juste une petite réflexion : tentez d'observer comment cette info sera relayée dans la presse nationale et régionale, celle qui est financée par les opérateurs. Je ne parierai pas sur la médiatisation de ce truc là. Vive Internet!

Patrice 04/11/2006 16:45

D'un autre côté cette info est tellement relayée par le média Internet (Free n'a pas été le dernier à lancer la polémique) que Allô bottin diffuse à tout va que la décision de justice ne concerne actuellement pas les tarifs mais juste la formulation publicitaire...
Comme quoi le buzz commence à prendre une importance non négligeable dans la circulation de l'info.
Ils ont pas envie non plus que Free devienne le Zorro de notre société :-D