Publicité sur internet : vers une future crise ?

Publié le par Patrice

J'évoquerai uniquement la publicité internet (heureusement car celà est probablement pire sur les autres médias), secteur bien sûr où notre portail Osapi est à la fois acteur et consommateur.

Messieurs les spécialistes de la pub et de la com en général, voulez-vous une nouvelle bulle internet uniquement du à votre insatiabilité ?

N'est-il pas possible d'envigager la croissance sur plus d'un an ?

J'ai l'impression que nous approchons d'un vrai sabortage de l'e-economie à cause de la mégalonamie croissante des acteurs de cette publicité.

 Je ne donnerai pas aujourd'hui les % d'augmentation d'une campagne publicitaire (actuellement une petite campagne par une régie, 1000€ de frais d'inscription, 1000€/mois de frais de dossier + commission entre 10 et 40% de vente + entre 5 et 50% de la vente pour l'affilié, ou entre 0,5 et 6€ du CPC en France, etc.).

Autant dire qu'il est presque aussi difficile de tenir une campagne nationale sur internet que sur le média numéro 1, la TV.  Rappelons quand même que la net économie, qui s'est pris une grosse claque en 2000, essaye juste de trouver ses repères...

Promouvoir une marque à travers internet (régie, marque blanche, flux d'informations, email, buzz marketing etc.) est complétement différente des anciennes techniques de communication des médias traditionnels.

Actuellement 9 emails sur 10 sont des emails publicitaires. A ce rythme c'est ni plus ni moins que la mort de ce merveilleux outils de promotion qui est programmée. 

A l'époque de la télévision et de ses six chaines, on ne pouvait guère zapper. Avec l'apparition des nouveaux médias de diffusion,  il faut davantage qualifier l'image de la marque par le ciblage des visiteurs, que par l'ampleur de la campagne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article